Quelques étapes dans la méditation

 

J’ai déjà écrit un article “qu’est-ce que la méditation” et quelques-uns de ses bienfaits. J’aimerais approfondir un peu et décrire quelques étapes que l’on peut traverser avec une pratique régulière. J’insiste sur une pratique régulière dans l’article pourquoi méditer régulièrement, car c’est à travers une pratique régulière (qui ne prend pas beaucoup de temps), que les progrès les plus significatifs se font. Il est très nettement préférable d’avoir une pratique courte, mais quotidienne, que longue de temps en temps.

Au départ, avant de commencer la pratique, on peut déjà poser la question : qui veut méditer?

C’est l’égo qui, dans sa recherche de mieux-être, veut méditer. Au fond, tout le monde veut la même chose : se sentir mieux, être dans l’amour, moins ou ne plus souffrir, répondre à la question qui suis-je ou autres questions profondes, etc.. C’est donc l’égo qui fixe un objectif (voir l’article l’idéal, l’objectif). Il est bon de l’observer ou de s’en souvenir, car comme souvent dans la découverte intérieure, il y a un paradoxe.

Ce qui va se passer, si on est régulier et véritablement décidé à connaitre la vérité au fur et à mesure de la pratique, c’est qu’on va gentiment passer d’une recherche de l’égo à la remise à sa véritable place qui est d’être un outil au service du Soi. Cela est le paradoxe : celui qui cherche est le problème même, car il n’est pas à sa place.

Il n’y a donc pas lieu de “tuer” l’égo comme on l’entend parfois. De plus, avec ce point de vue, on peut poser la question : qui veut “tuer” l’égo ? Ne serait-ce pas lui-même, incapable de voir qui il est réellement, perdu dans l’identification au mental, émotions et autres objets générant sa propre souffrance et voulant détruire l’objet de sa souffrance? C’est un peu le serpent qui se mord la queue et tant qu’on ne le voit pas, on peut rester bloqué à ce niveau. C’est arrivant dans un état au-delà du mental, dans le calme intérieur que l’on peut constater cela et la méditation est un outil formidable pour y parvenir.

La libération de la souffrance peut finir par arriver avec ce processus de lutte contre l’égo. Après l’épuisement de l’égo, puisqu’il lutte contre lui-même sans le savoir. Nous rajoutons une couche de mental sur le mental. Ce sont des idées qui contredisent d’autres idées sans fin.. C’est une voie possible qui mènera finalement à un résultat si la recherche est sincère, mais elle sera certainement bien plus difficile que la voie de la méditation régulière apportant une désidentification graduelle de la conscience aux objets et donc également au mental, au fur et à mesure du nettoyage et des libérations intérieures.

Voici donc quelques étapes que nous pouvons expérimenter qui seront décrites plus précisément dans les prochains articles :

  1. Recherche d’une meilleures qualité de vie.
  2. Apparition du témoin, de l’observateur (distinction entre le Soi et les objets internes et externes)
  3. Recherche du Soi, de la vérité (discrimination entre le réel et l’illusion du point de vue du Soi et plus de l’identification aux pensées, émotions, etc..). C’est un retournement du point de vue de l’égo à la perception direct depuis le Soi, le calme intérieur. Le détachement arrive avec le non-jugement et la dissolution des objets, y compris celui de la recherche dans le Soi.
  4. Fusion du sujet et de l’objet. L’unité.

 

 

Share Button