Sujet et objets

Nous avons vu dans le silence intérieur que nous pouvions découvrir le témoin, notre partie divine. Le sujet qui observe les objets sans y être soumis. Ce sujet est la conscience que nous sommes. Voyons comment cela fonctionne.

Tant qu’il y a absence de cette conscience, elle est remplacée par le mental. Ce mental s’identifie aux objets, principalement à l’idée ‟ je ”. C’est cette identification qui nous fait penser que nous sommes le corps et le mental et qui crée nombre de conflits et une grande confusion dans le monde.

C’est une idée, un objet, qui se bat contre d’autres idées, objets. Tant que nous sommes identifiés à ce mental, nous n’avons pas de relation avec la conscience que nous sommes, c’est comme se prendre pour le héros d’un film ou d’un jeu vidéo. Totalement pris dans ce jeu et identifiés au personnage, nous ne nous rendons plus compte que nous sommes le joueur. Quand le jeu est plaisant et drôle, ça va, mais en fait ça ne dure jamais et que dire quand le jeu est violent ou désagréable.

Tant que nous ne vivons pas cette émergence de la conscience tranquille par le silence mental. Nous vivons un paradoxe : le mental se prend pour la conscience, mais nous sommes en réalité inconscients de notre véritable nature. Nous nous prenons pour un objet à l’intérieur de la conscience que nous sommes. Il n’y a de ce point de vue, aucune relation entre l’objet et la conscience.

Avec l’arrivée du sujet, la conscience tranquille ou le silence intérieur, qui peut émerger grâce au calme mental, nous percevons cela.

Progressivement, nous voyons cette identification du mental aux objets par l’expérience d’Être cette conscience, ce témoin, le sujet. Nous commençons à voir la relation entre le sujet, ce qui observe, et les objets, ce qui est observé. C’est un énorme changement, nous avons accès, nous devenons la conscience à travers laquelle les objets existent et devenons conscient de la relation entre les objets et le sujet.

La recherche de la vérité, la recherche du Soi, change complètement à partir de ce moment. Nous ne partons plus du point de vue d’un objet, mais revenons à la conscience tranquille et observons et comprenons les choses depuis ce point de vue.

Tant que nous ne prenons pas conscience de cela, nous restons bloqués au niveau mental. Les pensées que nous avons interagissent avec la pensée que nous avons de nous-mêmes, nous restons au niveau des objets. Et cela peut durer très longtemps ou nous nous inventons des histoires sans fin.

Mais maintenant nous savons que nous avons des outils et que nous pouvons pratiquer afin de se rendre compte que nous sommes le joueur derrière les apparences manifestées et sortir des souffrances de cette identification très forte au personnage du jeu ou du film. Chacun peut, en pratiquant, arriver à un moment ou il vivra l’expérience d’Être cette conscience et alors la connaissance de cette conscience qui est au-delà du mental est accessible et devient la source de la recherche de vérité, de nos décisions. Nous sommes connectés à notre nature divine.