La question qui suis-je ?

Depuis que l’humain existe, il se pose une question à laquelle il s’efforce de répondre, qui suis-je ? et souvent cette question est suivie ou accompagnée d’une autre, que fais-je ici ?

Tout le monde à un moment s’est posé cette question. De tout temps également, certaines personnes ont trouvé la réponse. Ce qu’ils ont fait de différent, c’est la méthode de recherche. Plutôt que de chercher à l’extérieur, comme nous le faisons pour la majorité depuis des millénaires sans grand succès, il s’agit de partir de l’intérieur. Et pour cela, il y a une méthode efficace et un outil de premier choix : la méditation.

Outre les bienfaits connus de la méditation, pratiquée régulièrement, elle amène à ressentir une paix intérieure, une tranquillité que rien ne peut perturber. C’est un état de vide ou l’on est rempli d’une paix totale et d’un bonheur sans cause. Lorsque l’on est dans cet état, on sait que c’est notre nature profonde.

Le mental et le corps sont en paix. Ceci a été mesuré, le mental se calme et le métabolisme du corps ralentit. Nous pouvons ressentir la paix dans chaque cellule du corps. Cette paix intérieure qui est également souvent appelée le témoin ou le silence intérieur devient le point de départ de la recherche. Cet état n’est pas du ressort du mental, c’est un état naturel que l’on peut expérimenter quand le mental se calme. C’est un état d’Être qui émerge en nous lorsque nous ne sommes plus chahutés par notre mental et c’est précisément ce qu’il est nécessaire de découvrir pour effectuer une recherche véritable. Rester bloqué dans le mental ne peut pas mener à la vérité, il faut trouver ce par quoi le mental existe, et c’est possible avec la méditation.

Cette recherche, à partir du témoin, amène progressivement au déconditionnement, à un nettoyage et purification du système nerveux permettant une ouverture de conscience progressive et une désidentification de la conscience que nous sommes avec le corps et le mental. Nous constatons par l’expérience directe que nous sommes cette conscience tranquille qui observe tout en restant actif dans le vie de tous les jours. À l’extérieur rien ne change, mais à l’intérieur tout est différent.

Finalement, la méditation, accompagnée par d’autres pratiques, peut amener l’expérience directe de la fusion de ce témoin, de cette conscience qui observe avec ce qui est observé. Nous pouvons vivre l’expérience directe de l’unité par l’unification de ce qui voit et ce qui est vu, qui sont une seule et même chose. L’Un, la conscience Une est en toute chose et toutes choses (les objets émanant de cette conscience Une) sont à l’intérieur.