Le grand nettoyage émotionnel

Pourquoi effectuer un nettoyage émotionnel ?

Tous les chocs émotionnels, les frustrations, les peines, les douleurs intenses ou les souvenirs douloureux que nous subissons au cours de notre vie se répercutent dans nos différents corps énergétiques et dans le système nerveux.

Ces phénomènes peuvent engendrer des perturbations qui vont finir par affecter votre bien-être sous forme physique ou psychique comme des douleurs, des phobies, des dépendances et bien d’autres symptômes.

En nettoyant, c’est-à-dire en libérant ces énergies perturbatrices et créant des blocages énergétiques, vous retrouvez la santé physique et mentale.

Il existe plusieurs méthodes pour se libérer, je vous en présente une qui est efficace et que vous pouvez effectuer seul. L’EFT. Elle est simple à mettre en pratique et très efficace. Si vous ne vous sentez pas à l’aise avec l’EFT, vous pouvez également utiliser le Ho’oponopono. L’observation tranquille peut également être utilisée. Prenez la méthode qui vous attire le plus ou essayez-les toutes selon votre inspiration du moment.

Il peut être utile de partager ce travail avec une personne proche ou de confiance, car ceci marquera votre implication réelle dans ce nettoyage.

Préparer le grand nettoyage émotionnel

Préparer un document (électronique de préférence, car il se modifiera à mesure que le nettoyage avance) avec 3 colonnes. En en-tête de ces colonnes, indiquez « problème » « perturbation initiale » « perturbation actuelle ». Voici un exemple au format Excel ou Libre Office.

Maintenant, il faut que vous réfléchissiez à tous les événements négatifs que vous avez vécus. Par événements négatifs, il faut comprendre également toutes les actions que vous avez subies ou fait subir à quelqu’un. Un événement par ligne. Donnez à chaque événement un titre que vous notez dans la première colonne. Par exemple « J’ai volé le goûter de ma copine », « J’ai failli me couper les doigts avec la scie de mon père », « J’ai été puni pour… alors que je n’avais rien fait », « j’ai ridiculisé… alors qu’il voulait m’aider », « Je manque de confiance en moi ».

Soyez le plus exhaustif possible, si vous ne trouvez pas plus de 50 à 100 événements, posez-vous la question « l’ai-je vraiment fait sérieusement ? ». Énormément de personnes en trouvent des centaines. Notez même ceux qui, d’après vous, ne vous affectent pas. Le fait d’y avoir pensé spontanément peut indiquer que c’est encore présent.

Réfléchissez à l’image que vous avez de vous-même, ce qui vous angoisse, vos addictions, dépression, insomnie. Tout ce qui vous dérange.

En repensant à ces événements, notez quel niveau de dérangement (de 1 à 10) cela a sur vous et notez-le dans la colonne « Perturbation initiale ».

Comment effectuer le nettoyage émotionnel :

Prenez les plus gros problèmes et traitez-les avec la technique qui vous convient aussi souvent que nécessaire pour les faire venir à 0. Prenez un problème après l’autre, traitez-en un puis notez dans la colonne « perturbation actuelle » le niveau de dérangement après traitement. Une fois qu’un événement est à 0, passez au suivant. Le niveau 0 est atteint lorsque vous pouvez rire de ce qui vous dérangeait fortement ou que le fait de penser à la situation ne vous fasse remonter aucune émotion. Essayez de faire ce travail régulièrement. Si une technique ne marche pas, essayez en une autre ou plusieurs tour à tour.

Au fur et à mesure que vous avancez, soyez attentif aux améliorations psychiques et physiques qui surviennent et notez-les. C’est important, car cela vous permettra de vous rendre compte de vos progrès (on oublie très vite qu’on n’était pas bien). Vous pouvez par exemple noter votre état général avant de commencer l’exercice et le noter une fois par semaine pour voir l’évolution.

À mesure que vous vous libérez des gros problèmes, il est possible que d’autres resurgissent. Ajoutez-les sur votre liste et traitez-les également.

Si vous trouvez cette pratique « simpliste », ne sous-estimez pas sa puissance. Elle permet véritablement à chacun de marcher vers un mieux-être important.

Belle libération à vous.