Petit exercice de détente le soir

Voici un petit exercice de détente qu’il est possible de faire tous les soirs en allant se coucher. Il permet une relaxation globale, favorise le sommeil et la capacité du corps à se régénérer. Il est donc utile pour tous, même pour ceux qui n’ont pas le temps en journée et ceux qui ont de la peine à s’endormir.

L’Intérêt :

L’intérêt est qu’il ne vous prend pas de temps puisque vous le faites en allant vous coucher. Mais il a également l’avantage de vous aider à vous endormir et à relaxer tout votre corps et votre esprit afin d’avoir une belle nuit de sommeil réparateur.

 La position :

Allongez-vous sur le dos, les bras le long du corps et les paumes tournées vers le sol (ou matelas). Trouvez une position confortable pour votre tête, si vous avez besoin d’un petit coussin, ce n’est pas un problème. Si vous avez le bas du dos (bassin et lombaires) inconfortable ou tendu, vous pouvez également mettre un petit coussin sous les genoux afin de détendre le bas du dos. Écartez les pieds de la largeur des épaules et laissez-les se tourner naturellement sur le côté. Fermez les yeux.

Détendez-vous, ressentez tous votre corps. Vous pouvez commencer par avoir un petit sourire qui se dessine, léger, ce qui détend le visage. Puis ressentez tout votre corps, la pesanteur qui lui permet de s’étaler librement et confortablement sur le sol.

Partez des pieds, ressentez ce qu’il se passe à l’intérieur, à l’extérieur, le poids de la couette par exemple, les sensations. Remontez vers les chevilles, les jambes lentement, toujours en étant présent et en ressentant tout ce qui se passe comme sensation. Le bassin, le ventre, le bas du dos, continuer à remonter le sternum le milieu du dos, la poitrine, le haut du dos puis les bras. Ensuite le cou, la nuque et la tête.

Le fait d’être pleinement attentif à votre corps permet une grande détente et à l’énergie de circuler plus librement.

La respiration :

Maintenant que le corps a commencé à se détendre, soyez simplement attentif à votre respiration. Ne la forcez pas, n’essayez pas de ralentir, soyez simplement attentif à son rythme naturel.

Progressivement, cous sentirez peut-être qu’elle ralentit naturellement.

Pour calmer les pensées parasites, si vous en avez, vous pouvez à chaque inspiration dire intérieurement « Je suis calme » lentement sur le temps d’inspiration et à chaque expiration « Je suis parfaitement détendu ».

Après quelques minutes, ressentez que votre respiration n’est pas limitée au mouvement respiratoire. Sentez que tout votre corps respire. Sentez chaque partie, chaque organe prendre du volume, se remplir d’air frais à l’inspiration et se vider de toutes les tensions et se détendre à l’expiration.

Si pendant cette pratique, vous ressentez une zone douloureuse, vous pouvez porter votre attention spécifiquement vers cette partie. Ressentez à l’inspiration l’air et l’énergie remplir et la zone ou l’organe douloureux et à chaque expiration la détente et le bien-être qui l’envahisse. Vous aiderez ainsi cette partie de votre corps à se relâcher et à retrouver la santé. Mais commencez avant par tout le corps et finissez également par tout le corps au moins quelques respirations.

Pour aller plus loin dans la détente, vous pouvez ressentir que par votre respiration, vous communiquez avec le monde extérieur. L’air rentre depuis l’extérieur et sort de l’intérieur de votre corps. L’air est à l’intérieur et à l’extérieur. Ressentez ce lien, l’air à l’intérieur et à l’extérieur est le même, il n’y a pas de barrière. Ressentez cette communication avec la pièce dans laquelle vous êtes, puis progressivement avec l’univers.