Se déconditionner

Notre véritable nature est le silence intérieur, la conscience de félicité. Cependant, pour la majorité d’entre nous, ce n’est pas ce qui est vécu.

La raison pour laquelle la plupart des gens ne vivent pas cet état est le conditionnement. Mais avant de pouvoir se libérer du conditionnement et devenir libre, il faut déjà savoir ce que c’est afin de trouver un moyen d’agir dessus.

Le conditionnement est l’identification de la conscience à des objets qu’elle a elle-même créés.
C’est donc la conscience de félicité, qui est ce que nous sommes, qui s’identifie à un objet et par cette identification “vit” cette réalité qui est en fait une création. La plus profonde et puissante identification au niveau de l’humain est celle au corps/mental. Je suis Charles, Juliette. Cette première identification en apporte une multitude d’autres comme l’identification aux émotions, aux pensées et nous séparent de l’Unité de la conscience Une. Nous nous conditionnons encore, à d’autres niveaux, en disant, je suis de tel parti politique, de telle race ethnique, de telle religion, de telle famille, etc..

Tous ces conditionnements influencent nos comportements et nous empêchent d’être libre.

Il est dit aussi que la vérité nous libère, ou encore « connais-toi toi-même et tu connaîtras l’univers et les dieux ». Ce qui veut dire la même chose, c’est connaître et vivre la vérité de qui nous sommes au-delà des conditionnements.

Nous voyons que la source de tous ces conditionnements et toutes les souffrances qui vont avec ont pour base l’identification aux corps/mental. Ainsi, pour connaître la vérité où, dis autrement, se connaître Soi-même, il suffit de supprimer ce conditionnement de base pour être libéré. Car faire tomber le conditionnement de base fait tomber tous les autres. C’est très simple en théorie, mais en pratique c’est une autre affaire, car ce conditionnement est très profondément et fortement ancré en nous. Il faut également savoir qu’en être conscient intellectuellement ne suffit pas, il faut le réaliser, le vivre, cela devient alors une évidence.

Certaines et rares personnes le réalise subitement et reste dans cet état, mais pour la plupart de ceux qui s’éveillent, il y a un éclair, un avant-goût ou l’on peut le vivre et ensuite on revient à l’identification, à l’égo et commence alors le véritable travail intérieur de libération. Pour tous, c’est un long cheminement de travail intérieur et le fait de penser que c’est arrivé subitement vient probablement du fait que tout le travail qui a déjà été effectué a été oublié, est dans l’inconscient et subitement tout rejaillit. Mais c’est vers cela que nous allons tous.

Alors la question est comment faire ? Comment réaliser cela ?

La méditation est un outil prodigieux pour le réaliser. Avec une pratique régulière, à un moment ou un autre vous découvrirez ce qui souvent est appelé le témoin. C’est quelque chose en nous qui est imperturbable quoiqu’il arrive dans notre vie. C’est un silence intérieur que rien ne peut déranger. Vous constaterez que vous êtes ce calme intérieur au-delà des émotions, des pensées. Ce qui ne veut pas dire qu’il n’y a plus d’émotions et de pensées, elles sont là, mais vous les voyez pour ce qu’elles sont, des choses, des objets extérieurs à cette conscience de paix intérieure. Vous verrez par l’expérience directe que ce n’est pas vous et la désidentification à cela, le déconditionnement commence.

L’apparition du témoin, ou du silence intérieur apporte un énorme changement dans la qualité de vie et parfois on peut avoir tendance à croire qu’on y est, que c’est la libération tellement nous vivons plus apaisés. En vérité, c’est le début du changement et il y a encore bien des étapes formidables.

Il est donc fortement conseillé de continuer la pratique régulière de la méditation. Mais arrivés là, nous pouvons utiliser d’autres techniques qui nous feront aller plus loin en utilisant justement ce calme intérieur, ce témoin tout en gardant la méditation comme base pour continuer de stabiliser ce silence intérieur de plus en plus jusqu’à le vivre constamment, quoiqu’il se passe dans notre vie de tous les jours.

Belles découvertes intérieures à tous.

Tout est en vous.