Se déconditionner

Se déconditionner

Se déconditionner.

 

Se déconditionner, lâcher ses vieilles croyances est nécessaire pour laisser entrer la nouveauté et la magie de la vie qui est en perpétuelle évolution. C’est nous-mêmes, en restant figé sur nos croyances, qui créons des blocages générant nos difficultés en résistant au flux de la vie. Nous ne sommes pas plus fort que la vie, c’est voué à l’échec.

Se déconditionner, descendre de la hauteur de nos certitudes, c’est entrer dans le flux de la vie, c’est se laisser porter par le changement et contempler sa perfection. C’est Être.

On peut constater que l’humain a, de tout temps, cru savoir. Qu’il était persuadé de détenir la vérité, qu’il avait compris la vie. Pourtant, chaque ancienne vérité est tombée pour une autre, une nouvelle.

Ce sont donc des croyances que nous prenons pour une vérité. Nous construisons notre vie sur cette croyance dominante, mais éphémère. On peut appeler cela la pensée dominante du moment.

Actuellement, la pensée dominante est le matérialisme, la science matérialiste “impose” sa vérité. Cependant, il y a une nouvelle “vérité” qui émerge de plus en plus clairement. Elle est également portée par une petite partie de scientifiques qui commencent à rendre publique une autre vision des choses et à expliquer que la science matérialiste est dans l’erreur, que ce système est erroné.

C’est une bonne nouvelle. C’est le début d’un grand changement de “vérité”. C’est toujours un passage délicat, car il y a des forces opposées qui luttent entre l’ancienne et la nouvelle “vérité”. C’est normal, ça fait partie de l’évolution. C’est un grand changement qui aura un impact important sur le fonctionnement même de la société.

Accepter ce changement, cette remise en question de ses croyances, permets non seulement de bien vivre cette transition en y voyant une magnifique opportunité d’évolution personnelle et collective, mais cela permet également de favoriser l’émergence de ce changement.

Ces transitions sont bien plus difficiles pour ceux qui s’accrochent à l’ancien système, qui refusent le changement, car ils entrent en conflit avec le flux du changement, de la vie.

L’évolution, le changement sont inévitables et heureusement. Nous avons le choix de résister et lutter en vain ou de se laisser porter et accompagner ce merveilleux changement.

En une phrase :

Arrêter de croire qu’on sait et savoir qu’on croit.

Share Button
L’égo, le mental

L’égo, le mental

L’égo, le mental.

 

Le mental est un outil et devrait être considéré comme tel. Il a pris une importance démesurée dans la société moderne.

A tel point, qu’il y a souvent une identification de la personne au processus mental. L’égo, le mental est ce qui a créé notre société basée sur la compétition, l’exclusion, la peur.

Tant que nous sommes identifiés à cela, nous n’avons pas conscience qu’il y a autre chose. Nous sommes complètement immergés dans le mental et, de ce point de vue, il n’y a rien d’autre qui puisse exister. C’est un peu comme demandé à un poisson ce qu’il pense de l’eau, “quelle eau ?”, il n’a pas conscience qu’il vit dans l’eau. Il ne peut en prendre conscience qu’une fois qu’il en est sorti. Il en est de même pour une personne, qui vit alors dans une réalité construite par l’égo, coupant l’accès à une partie de nous-mêmes qui n’est pas reconnue. Cette réalité est construite sur des processus mentaux, nés de l’analyse d’un passé connu pour construire un futur avec le même cadre. Fermant la porte à l’inconnu, à cette partie de nous au-delà du mental, d’où vient une grande partie des découvertes et innovations importantes. Par exemple Albert Einstein disait : “Je n’ai pas fait une seule de mes découvertes par un processus de pensée rationnelle.”

Paradoxalement, cette “réalité mentale” est basée sur des croyances, c’est une réalité basée sur l’acquisition de savoir par transmission, d’une personne à une autre, d’un groupe à un individu, d’un système de pensées à un groupe et pas par l’expérience directe. La transmission de savoir est le fait de croire à ce que l’on nous dit, à l’expérience d’un autre. C’est l’inverse de connaître par l’expérience même, le vécu. Le savoir n’est pas la connaissance, ce sont deux choses bien distinctes, la première basée sur des croyances (aussi tenaces et profondes soient-elles), l’autre sur l’expérience. Dans le savoir, il y a un conditionnement, dans l’expérience directe de la vie nous trouvons la liberté d’Être.

Ceci est normal, l’égo n’est pas fait pour diriger, il existe pour analyser, trouver des solutions. Pour aller dans la direction choisie par le Soi (peu importe le nom donné à cette partie de nous… il faut bien mettre un terme). Le Soi est ce que nous sommes au-delà de l’identité temporaire de l’incarnation.

Share Button
Témoignages

Témoignages

Témoignage

Si vous souhaitez laisser un témoignage, vous pouvez utiliser le formulaire en bas de page . Il n’y a aucune obligation, mais un témoignage peut aider une personne qui hésite à se donner une opportunité et permet de valider ces soins qui ne sont encore pas suffisamment reconnus. Votre nom peut ne pas être mentionné si vous souhaitez rester anonyme.

Merci à vous.

Voici quelques témoignages que des personnes ont bien voulu publier suite à des soins à distance :


MFL

Séance de soin énergétique du 5 juillet 2017

J’ai demandé une séance de soin énergétique pour une tendinopathie à chaque pied, des douleurs au dos, une sciatique. A cela s’ajoutent maintenant de fortes crises d’angoisse, d’oppression me réveillant plusieurs fois la nuit, tout en empêchant une activité quotidienne normale. J’ai chuté deux fois sur le dos, en octobre et en avril. Ces chutes ont déclenché toutes ces souffrances.

Le soir de la séance à 18 heures, j’ai vu plusieurs êtres en robes blanches, s’approcher. Ils se sont présentés à la queue leu leu, nombreux, mais impossible à dénombrer.

Ils m’ont entourée, les mains faces à moi pour m’envoyer beaucoup de lumière.

J’ai entendu :

«    Tu nous as appelés, nous voilà !  »

Ce fut ensuite une séance d’ostéopathie : jambe droite étirée, manipulée, pliée, puis jambe gauche.

Comme les guérisseurs philippins, ils ont plongé les mains dans tout mon corps, pour enlever les perturbations inutiles.

J’ai vu une grosse vrille s’enfoncer dans mon cœur, pour équilibrer le chakra, sa rotation.

Il y eut un nettoyage du chakra coronal, avec imposition des mains.

Une douce chaleur s’est propagée dans toute ma jambe droite.

J’ai vu des éclaboussures de sang. « C’est le négatif qui s’évacue » !

J’ai ressenti un grand lâcher prise ( enfin ! ) avec des respirations profondes très apaisantes.

Ces  «  thérapeutes blancs »  n’ont pas chômé une seconde, débordants d’énergie.

A la fin, je me suis endormie.

A 18h20, il n’y avait plus personne. Je frissonnais, apaisée, calme , sereine.

Depuis, j’ancre cette sérénité dans toutes mes cellules. Deux jours plus tard, le mal de dos a presque disparu, une légère raideur persiste encore dans la jambe droite. J’ai marché un long moment dans les rues du village. Quel délice ! Après de longs mois d’enfermement !

Toute ma gratitude à Vincent et aux «  thérapeutes blancs. »

_____________________________________________________________________________________________________________________

Christine

Bonjour,

Je vous remercie infiniment pour le soin d’hier soir .

J’ai ressenti pendant le soin une présence très forte d’énergie au niveau du chakra du coeur, et parfois des vagues et des mouvements d’énergie sur d’autres parties du corps.

J’ai eu cette nuit un sentiment de grande paix et de  légèreté.

Merci beaucoup pour votre générosité et votre sincérité dans votre démarche.


NGOC BICH LÊ

Merci Vincent pour avoir bien voulu m’aider à soulager mes douleurs post zostériennes.

Depuis presque 7 ans que je traîne des douleurs post zostériennes d’une intensité incroyable. J’ai fait appel à de nombreux guérisseurs pour m’aider, mais rien n’y fait, jusqu’au jour où j’ai fait la connaissance de Vincent, et là, j’ai été très impressionnée par les traitements à distance que Vincent voulait bien dispensés.

J’ai eu maintes guérisseurs mais aucun n’a pu me faire sentir la chaleur dégagée lors des traitements. J’arrivais à savoir quand Vincent faisait ses traitements et quand il a fini ses traitements sans qu’il ne me le dise. Après chaque traitement, je me sentais bien et les douleurs se sont atténuées pendant un moment.

Je sais qu’après 7 ans de douleurs chroniques, je ne peux m’attendre à une guérison rapide mais j’espère que la guérison est proche. Après chaque traitement je sens un mieux être.

Encore Merci Vincent pour ton travail.


Maryline Viant

Je suis malheureusement sujette à des otites séreuses à répétition depuis l’enfance (on dira 25 ans de problème). Et puis lors d’un contrôle, mon ORL m’avait découvert une masse blanche sur le tympan, ce qui laissait penser à un choléstéatome et donc rendez-vous 15 jours plus tard pour bilan et envisager une opération.

Panique complète… Heureusement mes activités professionnelles m’ont permis de rencontrer Vincent… Étant assez soucieuse, je lui ai parlé de cette découverte à mon oreille gauche…

Quelques jours plus tard, je me rends chez mon orl qui ne voit plus cette masse, plus rien, et mon oreille va bien, très bien… j’en parle à Vincent qui m’avoue avoir effectué des traitements à distance… j’avoue être restée sans voix… incroyable il a réussi à me soigner à distance et à m’éviter une opération… un miracle… je ne le remercierai jamais assez…


Yoko Malbos

L’été dernier j’ai eu plusieurs crises de coliques néphrétiques liées à des calculs rénaux. C’était extrêmement douloureux et complètement incapacitant pendant plusieurs heures.

Lors de ma troisième crise j’étais au bureau un matin et ma collègue, me voyant tordue de douleur, a appelé Vincent pour lui demander s’il avait le temps de me faire un soin à distance en urgence.

Environ un quart d’heure plus tard, la douleur aiguë insupportable s’est subitement arrêtée pour être remplacée par une douleur sourde tout à fait supportable.

A ce moment là j’ai dit à ma collègue « Tiens, je crois que Vincent vient de me faire un soin », ce qu’elle a confirmé avec un simple coup de fil.

C’était incroyable, sa séance à distance était bien plus efficace que tous les antidouleurs à base de codéïne, morphine et autres que j’ai pu prendre lors d’autres crises.

Dans l’après midi lorsque j’ai fait une échographie des reins, il n’y a avait aucun calcul. Or lors de son soin, Vincent avait demandé aux calculs de s’évacuer…


Patrick

Cela faisait quelques mois que je souffrais des lombaires. seul le maintient en position verticale m’était supportable, en prenant garde toutes fois de ne pas tourner brusquement le torse en laissant mes deux pieds joints dans leur position initiale. Chacun de mes mouvements devait être soigneusement réfléchit afin de m’éviter une lancée douloureuse dans le bas du dos. Mes nuits étaient bien souvent inconfortables et mon sommeil s’en ressentait. Vincent me parlait de ses(dons)? capacités depuis un moment déjà. Je trouvais ses propos intéressants car il est très passionné quand il en parle, mais je n’y avais jamais vraiment songé pour mes douleurs.

Peut-être étais-je un peu dubitatif. J’avais pourtant vécu une expérience qui déjà m’avait laissé perplexe il y a plusieurs années avec un acupuncteur. Finalement la pratique de l’acupuncture se sert elle aussi des différentes énergies pour rétablir un peu d’ordre lors de dysfonctionnements de la machine humaine.

J’ai mis de côté mes faux espoirs « ça passera avec le temps » et j’ai contacté Vincent pour lui expliquer mon problème.

C’est étonnant, vraiment étonnant. En deux séances et sans que je n’aie à me déplacer, mes douleurs ont complètement disparu.

Je ne sais pas et je ne vais pas chercher à expliquer comment c’est possible mais je pense que certaines choses sont juste incroyables et qu’il n’y a aucun mal à se dire qu’après tout,pourquoi pas…

Merci beaucoup à Vincent pour ce soulagement, pour le retour d’un meilleur sommeil et ce sentiment rassurant de penser que des énergies bénéfiques nous traversent pour notre plus grand bien. Un peu d’espoir dans ce monde gris c’est toujours bon à prendre…


Huguette

Depuis six ans maintenant, je pars chaque année marcher durant huit à dix jours, à raison de 25 à 30 km quotidiennement.

Tout s’est toujours très bien passé, sans aucune anicroche, avec un immense plaisir à parcourir des contrées magnifiques.

Mais cette année, après deux jours de marche, des douleurs musculaires aiguës sont apparues dans mes jambes. Il devenait de plus en plus difficile d’avancer durant la journée et, également à trouver un sommeil paisible et réparateur.

J’ai alors téléphoné à Vincent. Je lui ai expliqué mes douleurs, ma difficulté à marcher, ainsi que mon manque de sommeil bienfaiteur.

Durant cette même nuit, aux alentours de 2 heures du matin, j’ai ressenti des picotements ainsi qu’une douce chaleur au niveau de mes jambes. Je me sentais également très paisible et, me suis endormie profondément.

Le lendemain matin en me levant, quelle ne fut pas ma surprise en constatant : « des jambes légères, plus aucune courbature et, surtout une forte envie de repartir poursuivre ma route …..»

Merci Vincent


Laisser votre témoignage. 

témoignage
Envoi
Share Button
La spiritualité

La spiritualité

La spiritualité. 

La spiritualité est la découverte par l’expérience personnelle de ce que l’on Est. Ce n’est pas croire aveuglément l’histoire des autres, des religions et des dogmes.

C’est une recherche intérieure profonde et sincère de notre propre fonctionnement physique, psychique et énergétique. C’est une ouverture d’esprit qui embrasse le connu et l’inconnu, le visible et l’invisible sans préjugé. C’est accueillir les expériences ordinaires et extraordinaires qui se présentent en intégrant de nouvelles compréhensions de l’Être multidimensionnel que nous sommes.

Share Button
L’élastique

L’élastique

L’élastique.

 

C’est un petit exercice de base, tout simple, qui permet de se rendre compte de la répétition d’un comportement que nous avons et que nous voulons travailler.

Par exemple vous souhaitez voir le nombre de fois en une journée que vous avez une pensée négative envers vous-même.

Le matin, mettez un simple élastique à l’un de vos poignets. Pendant toute la journée, chaque fois que vous avez une pensée négative envers vous-même, changez l’élastique de poignet. Cette simple méthode vous permettra de réaliser plus facilement le nombre de répétitions, car elle intègre un geste et pas simplement un décompte.

Vous pouvez l’utiliser pour toute sorte de choses à travailler, le nombre de fois que :

  • quelque chose vous énerve ou dérange
  • vous portez un jugement sur quelqu’un
  • vous êtes submergé par une émotion
  • etc.

L’élastique est un exemple, vous pouvez changer une bague de doigt, un bracelet de poignet, peu importe, c’est le fait d’ajouter un geste qui aide.

Share Button