Rester centré

Rester centré

Rester centré.

Être centré, c’est être dans le cœur. Lorsqu’on est dans le cœur, on est dans la paix intérieure, dans un silence intérieur, dans l’instant. C’est une énorme différence avec le fait d’être dans le mental.

Dans le mental, on est sans arrêt en train de se souvenir du passé pour se projeter dans l’avenir. Les pensées se suivent sans relâche, ce qu’on aimerait, ce qu’on veut éviter. On saute de l’une à l’autre sans un instant de répit. On se trouve dans la tourmente, dans l’agitation, c’est comme se retrouver dans un cyclone. Tout bouge sans arrêt, on ne maîtrise pas ses pensées, elles arrivent sans discontinuer et peuvent nous atteindre émotionnellement. On réagit alors en réaction à nos émotions et cela fatigue et peut même épuiser. Nous sommes dans un état de réaction constamment.

Être centré, c’est se retrouver dans l’œil du cyclone. Tout est calme. Nous sommes dans l’instant et la paix intérieure est là, rien ne peut la perturber. Les évènements, les pensées peuvent continuer, mais nous ne sommes plus bousculés. Il y a ce recul qui nous permet de les observer pour ce qu’elles sont, des pensées. Nous pouvons constater que ne sommes pas les pensées, alors l’identification aux pensées et aux émotions cesse. De ce fait, nous ne sommes plus en réaction à une émotion, car l’émotion est une réaction face à une pensée. Nous pouvons agir par rapport à une situation avec du recul. Nous passons de réaction à un souvenir ou à une peur future à une action dans le moment présent. Dans cette paix intérieure, nous pouvons agir avec discernement. Sans être touchés émotionnellement, nous pouvons faire un choix qui nous semble juste, sans être influencé par une émotion, positive ou négative, venant de l’extérieur. Étant de plus en plus libéré des sentiments venant de réactions émotionnelles (peurs, réactivation de blessures interne, etc..), nous sommes libérés des sentiments de vengeance, de se protéger au détriment des autres, de vouloir plus que l’autre et les choix se font de plus en plus dans un esprit d’équité pour tous.

Le silence du cœur, ce centrage, qui est amour, devient le centre de décision.

Share Button